Les poules de Pâques 

Partagez cet article avec vos amis!

Partager sur facebook
Partager sur twitter

C’est devant une audience privilégiée que Joëlle Roy a partagé un conte pour enfants. Selon l’histoire, Joëlle avait 5 ans lorsque le matin de Pâques, toute une surprise l’attendait. Il y avait bien sûr la visite de Tante Opalma et déjà la journée s’annonçait spéciale. Cette tante était bossue donc elle n’était pas grande. Selon l’auteure, elle aimait bien se mesurer près d’elle pour voir si elle était de la même grandeur qu’elle. Tante Opalma la gâtait à chaque fois qu’elle rendait visite à la famille Roy.

            Ce dimanche-là, après la messe de Pâques, la mère de Joëlle lui demande d’aller chercher les oeufs au poulailler. En prenant toutes les précautions nécessaires pour protéger sa belle robe de Pâques, Joëlle se rend au poulailler.

            Imaginez sa surprise lorsqu’elle vient pour ramasser les oeufs et qu’elle y retrouve des oeufs en chocolat! D’un nid à l’autre c’était la même chose. Est-ce que c’était le lapin de Pâques ou tante Opalma qui avait déposé ces gâteries?

            Le conte laisse libre cours à l’imagination des enfants. À la fin de son histoire Joëlle a invité les enfants à venir découvrir ce qui se retrouvait dans son poulailler construit de boîtes en carton, chacune bien garnie d’un nid. À la grande surprise des enfants, ils ont retrouvé ce que l’auteure avait découvert le matin de Pâques lorsqu’elle avait 5 ans. Pendant le conte, Ginette Pelletier, dessine et bricole pour les enfants. De plus, elle leur a montré comment se servir de leur imagination avec un toutou. La performance oscille entre le conte, le raconte, le dessin, la vidéo et le bricolage.

            Daniel Laurin, qui avait préparé le réglage des caméras et de l’éclairage la veille de la représentation, a dû rester à la maison et manquer le tournage car Dame Covid rôdait un peu trop près de lui. Heureusement, Charlotte Pelletier, qui était de passage, a pris la relève en s’occupant des caméras déjà toutes installées. C’est Daniel qui a complété le montage de la vidéo.

            On peut retrouver la vidéo «Les poules de Pâques» sur YouTube en recherchant la chaîne de La Meute culturelle et vous pourrez constater l’enthousiasme des jeunes qui ont eu la chance d’assister à la présentation.

            Le Conseil des arts de l’Ontario a voulu aider les artistes et les organismes à développer des habiletés pour travailler davantage en ligne. Parents et artistes se sont dit qu’il faudrait bien refaire le coup.    À suivre…

Dans la photo on retrouve Charlotte Bédard, Joëlle Roy, Cylis Payment, Alek et Annabelle Gauvin, Anouk Lagarde et en arrière: Léo Lagarde, Amaruk Gauvin et Ginette Pelletier.