Le retour des Guerriers de l’eau

Partagez cet article avec vos amis!

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Ce n’est pas tous les jours qu’un roman mort ressuscite, surtout quand il raconte une histoire de l’avenir.

Mais c’est le cas du livre pour adolescents, Les guerriers de l’eau, de l’auteur de Lafontaine, Daniel Marchildon.  L’édition originale de son roman de science-fiction, publié en 2012 aux éditions du Vermillon et lauréat du prix Françoise-Lepage en 2013, est épuisée depuis plusieurs années et donc introuvable.  Voilà qu’il fait peau neuve grâce à une toute nouvelle édition qui paraît dans la collection 14/18 aux éditions David d’Ottawa.

L’intrigue se passe en 2086  et présente un monde où l’accès à l’eau — la ressource la plus vitale de la planète — pousse les êtres humains à révéler le meilleur et le pire d’eux-mêmes, pour leur propre survie. Victor Falaquet, quatorze ans, accompagne sa mère, Alma Laberge, médecin de Toronto, en mission humanitaire à Houston, dans l’ancien État du Texas. Aux États-Unis, désormais un ensemble anarchique de cités-États, des seigneurs de la guerre se disputent pour étendre leurs territoires et s’emparer des ressources. Durant le séjour de Victor et d’Alma, Dallas, ville « à sec », désespérée et enhardie par la  mise au point d’une mystérieuse nouvelle arme, va rompre une trêve et attaquer Houston afin de lui ravir sa précieuse eau.

Le roman de 152 pages, qui sera en librairie dès le 11 mai, se vend 14,95$.