Une Saint-Jean pancanadienne en musique

Partagez cet article avec vos amis!

Partager sur facebook
Partager sur twitter

PUBLIREPORTAGE – La francophonie canadienne célèbrera la Saint-Jean-Baptiste en musique le 24 juin dans le cadre du spectacle Tout pour la musique, présenté en direct de Calgary et diffusé sur Unis TV. Selon Ajà Besler, directrice générale de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, le spectacle est une occasion de se rappeler que «la Saint-Jean, ça appartient à tous les francophones du pays».

Contenu commandité par la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures.

Ils seront près d’une quinzaine d’artistes provenant des quatre coins de la francophonie canadienne à monter sur scène au Centre National de musique de Calgary le 24 juin à 20h (HAR) pour le spectacle Tout pour la musique. L’auteur-compositeur-interprète acadien, Wilfred LeBouthillier, qui assurera l’animation de la soirée, partagera la scène avec LGS (Ontario), Arthur Comeau (Nouvelle-Écosse), Missy D (Colombie-Britannique) et Corneille et Martha Wainwright (Québec) ainsi qu’une dizaine d’autres artistes. 

«Il y a des dates qui sont des moments marquants dans différentes communautés. On peut penser au 15 aout pour les Acadiens, au 25 septembre pour les Franco-Ontariens, des dates plus régionales. Mais le 24 juin c’est vraiment un moment où, à l’échelle du pays, on peut célébrer notre francophonie canadienne», indique Ajà Besler.

Découvrir la vitalité francophone par la musique

Celle qui a été nommée à la direction générale de la Fondation canadienne pour le le dialogue des cultures en aout dernier voit la musique comme un élément rassembleur des francophonies canadiennes. 

«La musique a été pour moi une porte d’entrée dans la culture francophone. Je trouve que ça peut être un outil vraiment puissant pour engager ou intéresser les gens à la francophonie et de découvrir la variété d’artistes francophones qu’on a partout au pays. On a des scènes musicales dynamiques et diversifiées, et des artistes de qualité dans toutes sortes de genres musicaux partout au Canada», assure Ajà Besler. 

Née en Alberta dans une famille bilingue, Ajà Besler a grandi dans le Sud de l’Ontario. Elle confie que son attachement pour la francophonie s’est forgé grâce à sa participation à divers évènements. 

«En 9eannée, je suis allée voir la Nuit sur l’étang à Sudbury. Le fait de sortir des murs de l’école et de vivre une expérience culturelle a fait en sorte que je me suis dit : « Je fais partie de ça, il y a une place pour moi ici. Il y a de la musique de différents genres, qui m’intéresse, qui est à mon gout et qui est en français. » Ce sont vraiment ces choses-là qui ont fait que j’ai poursuivi ma carrière dans les organismes francophones.»  

Elle voit aussi à travers le spectacle annuel Tout pour la musique une occasion de faire connaitre le dynamisme de la francophonie canadienne aux Québécois dont la Saint-Jean-Baptiste est la fête nationale. 

«On rejoint aussi un public québécois dans le cadre de ce projet et on fait campagne auprès des Québécois, parce qu’on veut leur montrer qu’il y a une francophonie hors Québec qui est dynamique, qui est vibrante et qu’il y a des artistes de grande qualité», précise Ajà Besler. 

Pluralité et diversité

Le spectacle du 24 juin se veut à l’image de la francophonie canadienne, pluriel et diversifié. 

«C’est vraiment important pour nous de montrer une diversité d’artistes que ce soit une diversité régionale d’artistes au Canada, ou dans les genres musicaux représentés. On a des artistes racialisés, d’autres issus de l’immigration. On a aussi des artistes autochtones dans notre programmation», précise Ajà Besler. 

La Fondation canadienne pour le dialogue des cultures a pour mission de promouvoir le dialogue entre les communautés francophones et acadienne du pays, mais aussi avec la communauté anglophone, les communautés ethnoculturelles et les peuples autochtones. 

Avec Tout pour la musique, «on veut donner la chance à tout le monde qui voudrait aller découvrir de la musique en français de participer que ce soit des familles exogames ou des parents anglophones qui ont des jeunes en immersion et qui voudraient participer en famille à une activité culturelle en français. Ça fait partie de notre mission à la Fondation d’aller chercher la communauté majoritaire du Canada et de leur donner l’opportunité de venir découvrir la francophonie.»

Le spectacle Tout pour la musique sera présenté le 24 juin à 20h (HAR) en direct du studio Bell du Centre national de musique de Calgary, sur Unis TV. Les personnes qui souhaitent y assister en personne peuvent se procurer des billets gratuitement